AccueilBloggingEgotripMon expérience sur AdopteUnMec.
  • Olivia May

    Hello,

    Je reste convaincue qu’on puisse tomber sur des gens très biens au détour de site ou page totalement improbables. Parfois, malheureusement, on les rencontre juste au mauvais moment pour que ça devienne quelque chose et/ou de sérieux. « Dommage, j’aurai aimé te connaître plus tôt. »

    J’ai fait plusieurs sites de rencontres : Badoo à l’époque où c’était sorti, AdopteunMec et le dernier en date, l’ultime application pour du cul, j’ai nommé Tinder. Je n’y ai jamais rien trouvé de sérieux. Je n’ai jamais rien cherché de sérieux non plus. J’y allais pour cracher du venin, pour démonter et humilier les gens n’ayant rien (en apparence) qui me convenait (le peu que j’en découvrais à travers leur fiche/photos ne me donnait absolument pas envie d’aller plus loin) et qui, malgré tout étaient intéressés par moi. J’y allais pour savoir si je pouvais plaire en mettant en avant mon côté détestable. J’avais une fiche type que je copiais et collais sur tous les sites, où je m’autorisais à vomir ma haine en priorité, et passais moins de temps à décrire mes « qualités et celle que je suis au fond » . (Je n’ai malgré tout jamais rien dévoilé de privé sur ce genre de site.) J’attendais de voir ce que les mecs pensaient réellement de moi basé sur le tout petit peu de ma personne que je leur offrais et ce, parce que je voulais confronter ça, aux méthodes de dragues IRL que je subissais. Je me sentais forte et irrésistible en faisant ça. C’était assez pitoyable et immature, je dois bien le reconnaître.

    Malgré tout, j’y ai pris du bon temps. Je refilais des profils à mon ancienne meilleure pote, et elle me refilait des profils supposés me convenir. J’ai tout de même réussi à sauter le pas et faire des rencontres. J’ai eu des « flirts » que je n’ai pas voulu prolonger ni même leur donner une chance d’aboutir à du sexe. Non pas parce que je n’avais pas de désir mais juste parce que je veux pouvoir dire à mes futurs gosses que les mecs qui ont été dans le sanctuaire des sanctuaires ont été rares (malgré 2 erreurs de parcours dont un clairement mis sur le dos de l’alcool), privilégiés et d’exception dans ma tête et mon cœur. La baise et faire l’Amour, sont (pour moi hein) plus puissants avec quelqu’un avec qui on a une complicité établie (la claque spontanée sur le cul qui sera donnée par cette personne-là aura plusieurs sens, dont celui de l’amusement respectueux) que quelqu’un que l’on rencontre, qu’on baise, et qu’on jette parce que rien ne nous « lie » (et souvent que le coup n’était même pas terrible… Je l’ai vécu. Merci Tinder…)

    Pour finir, je pense que ces sites-là favorisent l’échange de fluides corporels mais pas de sentiments, ou alors de façon très rares. Non, tu n’es pas fou. Je pense que tu as trop d’esprit pour être sur ce genre de site pour rencontrer ce genre de greluches.

    Voilà mon expérience.